Notre poète provençal, Léandre GIRAUD, né le 30 avril 1852 à Tourves et mort également à Tourves, le 19 décembre 1922, a pourtant vécu une grande partie de sa vie à Marseille. Tourves, son cher pays natal, n'en a été que plus présent dans son coeur. La majorité de ses chansons est un hommage à ce village tant aimé. Les métiers champêtres l'ont également fasciné. Son oeuvre de 1896 à 1913 est considérable.

Au début du siècle, il était chef de la philharmonique de Tourves qui comptait plus de quarante musiciens. Ses chansons étaient reprises en choeur à chaque représentation. Les chefs de musique qui lui ont succédé ont continué la tradition jusqu'en 1940 environ.

Aujourd'hui, Crestian e sa Pichouno fremo, ont ajouté à leur répertoire, les plus populaires d'entre elles.

Jean-Baptiste MENUT (poète)

Jean-Baptiste Menut est né le 1er février 1854 à Saint-Maximin dans le Var et mort le 22 janvier 1934 à Tourves.

Orphelin de mère 8 jours après sa naissance, il est élevé par une nourrice au domaine de son père.

A l'âge de 23 ans, il vient à Tourves pour y épouser une fille du pays.

C'était un poète paysan qui puisa dans la nature et la vie de l'époque, toute sa poésie. Il raconta la Provence sous toutes ses formes. Amour, politique, paysage, tout était sujet à poésies.

Il devint félibre en 1889 ; il connut Mistral, Roumanille, Aubanel, fondateurs du Félibrige.

Il participa de nombreuses fois aux jeux floraux.

Ce fut un grand poète qui s'exprimait dans sa langue maternelle, le Provençal, bien qu'il nous ait laissé également des oeuvres en Français.